Archives pour la catégorie Idées

L’application WeTree pour la Reforestation Participative

WE_TREE_-_Dessin_5-1482490239

L’actrice Audrey Dana, l’artiste Yacine Aït Kaci alias YAK et le photographe et réalisateur Christophe Offenstein s’associent pour lancer l’application de « reforestation participative » WeTree. Ils souhaitent donner à tout un chacun la possibilité d’être un acteur bienveillant de notre planète avec une plateforme permettant en un seul clic de planter un ou plusieurs arbres et de redonner des poumons à notre Terre en mal d’air. Ce sont les projets de reforestation en France et au Pérou opérés par PUR Projet qui accueilleront ces arbres !

Pour les rejoindre et créer ensemble la communauté des planteurs d’espoir :  https://www.kisskissbankbank.com/we-tree

Wetree_citation_1-1482491389

Share Button

Pour 700 sacs économisés, 1 arbre planté !

En partenariat avec PUR Projet, les Hameaux Bio (coopérative de 4 magasins en Loire-Atlantique qui font partie du réseau de distribution alimentaire biologique Biocoop) se sont engagés à réduire l’emballage du pain en proposant un sac réutilisable en coton bio lors du passage en caisse.Planter arbre - Trignac-01 (002) Lire la suite

Share Button

En chemin d’Awassa à Davos… la puissance réconciliatrice de l’arbre – par Tristan Lecomte

Davos baby tree

Dans tous les pays où nous plantons, des plus pauvres comme à Awassa en Ethiopie, jusqu’aux plus riches comme en Suisse à Davos, partout, les arbres continuent de nous impressionner par la magie de leurs multiples bénéfices. Ils permettent en Ethiopie de réduire les phénomènes d’érosion en amont des zones de production de café et de diversifier les revenus des producteurs agricoles mais ils ont aussi le pouvoir de réduire les risques d’avalanche pesant sur le Centre des Congrès qui héberge le Forum Economique Mondial à Davos.

Naviguer ainsi de l’Ethiopie à la Suisse, et à travers les 40 autres pays où nous plantons, n’en finit pas de nous faire prendre conscience du fossé abyssal entre Awassa et Davos.

Lire la suite

Share Button

La République des Arbres

arbreUne étude scientifique récente confirme que les arbres communiquent entre eux et collaborent. Ils échangent des ressources, les excès de l’un nourrissant les déficiences de l’autre. Il existe ainsi une solidarité entre les arbres qui entraîne un équilibre dans l’écosystème, une interdépendance vertueuse qui rend la Nature plus résiliente, pour le bénéfice de tous. Face à ces vertus des plantes et des arbres, les Humains font eux pâle figure en terme de collaboration tant entre eux que vis à vis des autres espèces. Ce qui restera très certainement de notre présence sur Terre, c’est un écocide généralisé de toutes les espèces au profit d’une seule, l’Humain… Mais ceci n’a pas de sens et pas d’avenir. Lire la suite

Share Button

Sérendipité

« Réserve de Biosphère Gran Pajatén » : 2,4 millions d’hectares enregistrés à l’UNESCO

pajaten


Il y a des projets qui ressemblent à des contes de fées, Gran Pajatén en fait partie. Un projet lancé complètement par hasard, en 2007, dans le petit village perdu de Santa Rosa en Amazonie Péruvienne, lors d’une rencontre fortuite dans un champs de cacao agroforestier entre Tristan Lecomte, alors dirigeant d’Alter Eco, et Cécilia Larrea, une étudiante péruvienne qui calculait les stocks de carbone séquestrés par les modèles agroforestiers. Les producteurs de cacao la regardaient avec un œil amusé, sans imaginer que cette rencontre serait à l’origine de multiples projets de reforestation et de conservation forestière, à présent regroupés dans la Réserve de Biosphère UNESCO Gran Pajatén, déclarée en mai dernier, sur plus de 2,4 millions d’hectares.

Lire la suite

Share Button

L’agroforesterie selon Francis Hallé

IMG_0603

« L’‪agroforesterie‬, enfin une bonne nouvelle ! « 

Quelques mots sur l’agroforesterie du botaniste Francis Hallé lors du vernissage de son exposition de dessins « 50 ans d’exploration et d’études botaniques en forêt tropicale » à l’Espace Krajcberg à Paris. Mai 2016

 

Share Button

Le Pur Lab

peru1On sait que les services rendus par les arbres sont nombreux, en particulier dans les systèmes agroforestiers : lutte contre l’érosion, microbiologie des sols, séquestration de carbone, dépollution des eaux, développement économique, etc. Cependant, mise à part la séquestration de carbone qui est bien documentée, la plupart de ces services, rendus gratuitement par les arbres, sont généralement peu valorisés. La valeur des services sociaux par exemple est souvent sous-estimée. Et pourtant, la plantation d’arbres peut permettre d’améliorer la souveraine alimentaire des populations, de développer de nouveaux revenus avec la vente des fruits et du bois ou encore de valoriser les cultures traditionnelles liées à certaines essences d’arbres. Comment quantifier l’ensemble des services rendus par les arbres ? Et pourquoi ?

C’est pour répondre à ses questions que nous avons créé le Pur Lab, avec des entreprises partenaires de Pur Projet souhaitant mieux valoriser les bénéfices des projets agroforestiers dans leurs filières agricoles. L’objectif de ce « laboratoire » est de mesurer et quantifier l’ensemble des services rendus par les arbres.

Pour cela, le Pur Lab a développé une méthodologie scientifique, qui se veut holisitique ET transparente. Elle intègre 49 services rendus aux différents niveaux de la filière : système agricole, environnement, populations et entreprise. Le Pur Lab s’appuie sur une riche bibliographie scientifique (aujourd’hui plus de 800 références) et des partenariats avec des universités pour la mise en place de protocoles de mesure sur le terrain (Yale, UCL, Sup Agro, UNAS, etc…). L’implication des entreprises partenaires est essentielle car elle offre des champs d’expérimentation au cœur des filières agricoles.

peru6

Les premiers résultats au Pérou dans la filière de café Oro Verde confirment qu’au regard de tous les services rendus, il n’y a pas de meilleur investissement que l’arbre : pour un investissement initial de 3 USD, un arbre planté dans cette filière permet un retour de 18 USD par an (vente de bois d’oeuvre, enrichissement des sols, pollinisation des caféiers, séquestration de carbone, augmentation des rendements, meilleure qualité du café …).

Bien entendu, aboutir à une valeur économique de l’arbre n’est pas une fin en soi. L’objectif du Pur Lab est de montrer que dans un projet donné, dans un contexte particulier, l’ensemble de tous les services écosystémiques rendus par les arbres peut avoir une valeur exceptionnelle. L’approche scientifique apporte une dimension supplémentaire aux projets. Elle contribue à améliorer les connaissances sur l’agroforesterie, et de mieux appréhender l’ensemble des enjeux dans lesquels s’inscrit le développement durable des filières agricoles. Enjeux pour lesquels, à n’en pas douter, l’arbre un précieux allié.

peru3 peru5

Share Button
21_P4A3750

ACCÉLÉRATION ET RÉALISATION

2014 a été une année clef tant pour Pur Projet qu’au niveau du contexte politique global de l’action pour le Climat. On ressent une mobilisation croissante et continue tant des entreprises que des gouvernements, de plus en plus conscients de la nécessité d’agir et de le faire massivement.

Nous sommes fortement sollicités pour accompagner les entreprises dans une meilleure prise en compte des écosystèmes dont elles dépendent. En particulier à travers la régénération des filières agricoles, où nous déployons à grande échelle notre méthodologie d’Insetting via l’agroforesterie.

Ces programmes sont de plus en plus significatifs en termes de niveau d’engagement, et de plus en plus transversaux, pour toucher toutes les filières stratégiques des grands groupes à travers le Monde.

  • Dernier exemple en date, le programme Positive Cup avec Nespresso, qui vise, entre autres, la plantation en modèles agroforestiers de plus de 10 millions d’arbres dans les 6 prochaines années, en partenariat direct avec les producteurs de café de grand cru. Nous commençons en ce moment les premières plantations en Colombie, au Guatemala, au Mexique et en Éthiopie.
  • Un autre exemple très parlant est le programme Plant for the Planet que nous gérons pour le groupe Accor (3,5 millions d’arbres plantés dans 23 pays), en créant des liens localement entre les hôtels et les communautés de planteurs.

Le mois dernier, nous étions ainsi avec nos équipes en Chine, Inde, Thaïlande, Indonésie, Émirats, Éthiopie, Colombie, Guatemala et Pérou.

Le besoin de régénération des milieux agricoles est universel et urgent. Le consensus est global sur la nécessité de déployer l’agroforesterie comme un outil de transition agricole et d’amélioration de la performance durable des filières. 2015 sera donc l’année de la réalisation de tous ces nouveaux engagements, et espérons-le, d’un accord fort à la 21ème conférence des partis sur le climat (COP21 Paris 2015, du 30 Novembre au 11 Décembre 2015).

Share Button
Tournant_Transition_TristanLecomte_Agroforesterie_Nespresso_ChangementClimatique_Insetting

Un tournant dans la transition ?

Cette rentrée est marquée pour Pur Projet par l’engagement de planter avec les producteurs de café partenaires de Nespresso à travers le Monde, plus de 10 millions d’arbres d’ici 2020. C’est un engagement massif et qui s’inscrit dans un programme encore plus large de plus de 400 millions d’euros d’investissements d’ici 2020.

Lire la suite

Share Button

Le coeur et la raison

 

Nous avons développé de nombreux outils pour aider nos partenaires à évaluer, réduire et compenser leur empreinte socio-environnementale, ainsi que pour développer les projets d’Insetting via l’Agroforesterie et valoriser leurs multiples bénéfices, pour les sols, l’eau, le climat, les producteurs agricoles et l’entreprise qui s’engage. Nous avons en particulier un outil unique de valorisation des services écosystémiques rendus par nos projets. Celui-ci permet de valoriser en euros par hectare et par an, la valeur des services écosystémiques créés. Nous pouvons ainsi prouver scientifiquement le bénéfice économique qu’il y a à s’engager, pour l’entreprise qui investit dans ces stratégies, mais aussi pour l’Homme et la Planète. Réduire et compenser son empreinte au sein de son écosystème est créateur de valeur partagée, de plus en plus de décideurs et d’entreprises l’ont intégré.

Mais au-delà des chiffres, du modèle économique et des preuves tangibles que nous pouvons apporter pour prouver la rentabilité de l’investissement, le cœur reste l’élément clé dans la prise de décision. La recherche de sens, celui que l’on veut donner à l’entreprise et ses produits, à son métier et plus largement à sa propre vie. La compassion, l’envie d’être utile et de changer la donne restent les principaux leviers de l’engagement pour un Monde meilleur. Nous l’observons chez la plupart de nos partenaires, un des fondements de leur engagement, c’est leur leadership, leur envie de réaliser de beaux projets qui ont du sens et les rendent plus fiers et plus heureux de faire leur métier.

Merci pour votre engagement et ces témoignages d’un humanisme rare et précieux. Merci d’aider via nos projets des petits producteurs agricoles défavorisés, ils sont eux aussi animés et touchés par cet esprit de solidarité et d’amitié. Merci car vous nous rappelez ainsi notre humanité et notre indissociable interdépendance avec la Nature, sa beauté, et la puissance de l’amour du vivant.

Prouver par la raison est une étape nécessaire, mais c’est sans doute par le cœur que nous réussirons à relever le grand défi de notre avenir et celui des générations futures. De tout cœur, un grand merci.

 

 

Share Button